Le MASC aux fédéraux de Sens (épisode 3)

Publié le par Mordus d'athlétisme St Cyr

...à peine remis du 5000 m, les relais du 4x100 sont demandés, pas le temps de respirer. Bon qui s'y colle ?
Gilou démarrera, passera à Olivier qui passera lui-même à Denis et Bibi fermera la course. Le suspens plane, car une bonne partie des équipes sont hétéroclites composées de VH1 et de SH2, bref on ne sait pas trop contre qui on doit lutter, les 8 huit couloirs je crois sont pris. Chacun est à son poste. Vlan c'est parti, ça va vite très vite, difficile de résister aux sprinteurs expérimentés mais nos 2 compères lanceurs ne se démontent pas et assurent très bien leur relais passé par Gilou. J'aperçois mon p'tit père Denis comme jamais je ne l'ai vu courir, impressionnant, passage de relais quasi impec(sans répétitions) et je lâche les chevaux mais plus pour le chrono que la place car je finis dernier. Pas grave, tout le monde a donné ce qui lui restait de jus pour clore cette belle journée. Embrassades, moment d'émotions, recueillement...
 
Résultat après réclamation, car nous avions été classé en SH2, nous finissons 2ème des VH1 et donc une belle médaille à chacun. je n'ai pas le temps exact mais l'essentiel était surtout dans l'esprit d'équipe de copains prêts à en découdre. Le protocole se fera le dimanche compte tenu de l'heure tardive.
ça promet pour le lendemain...
 
Après tous ces efforts, place au réconfort bien mérité. Un petit tour par l'hôtel rapide pour y déposer les affaires et se rendre à pied au buffet organisé par nos amis du club de Sens.
Cadre super agréable à côté de la, tout autant superbe, cathédrale, un véritable chef-d'oeuvre.
Cela se passait dans des souterrains restaurés au plafond voûté. Ce tunnel aménagé spécialement pour les réceptions je suppose, faisait bien 30m de long. 2 rangées de table y étaient disposées pour accueillir les quelques 140 personnes (je ne sais plus trop) qui ont répondu présents. Cette organisation a été assurée également avec l'aide de la municipalité qui d'ailleurs s'est exprimée lors du vin d'honneur offert au stade.
 
Et là, l'ambiance au stade n'était rien à côté de celle que l'on allait vivre.
Ce fût du délire, après que chacun eut pris le temps de se restaurer de plats magnifiquement préparés par un traiteur local, goûteux à souhait et surtout très copieux. Félicitations. Le tout accompagné d'un excellent petit rouge ou rosé, ou encore de bière pour les accros. Franchement à l'unanimité ce fût un vrai régal.
Pendant le repas nous pouvions visionner un DVD réalisé par un reporter, qui a suivi et filmé toutes les épreuves.
(Le club en a commandé 1). Quelques rigolades à la vue de nos "tronches" en plein effort.
 
Côté ambiance, je disais, qu'il fallait remercier nos chaleureux amis du ch'nord, de Douchy par exemple, qui sont de sacré bout entrain. Chansons, rigolades, créant une ambiance des plus conviviales. Il semble me rappeler que le maire était aussi de la fête.
 
Après avoir bien mangé et bien bu, v'là ti pas qu'une série de "il est des nôtres, il a bu son verre comme les autres" commence à faire le tour des tables. Bigre. Pourvu qu'ils ne viennent pas au bout de la nôtre. Mais c'était sans compter sur "mes" amis lanceurs, ah les farceurs, qui ont appelé le joyeux luron chargé de faire picoler cul sec le fameux verre de boisson de préférence alcoolisée, sinon ça ne serait pas drôle. Bon qu'à cela ne tienne, il faut que j'assume, je suis quand même le président (tiens dans ces moments là sont contents de me trouver les lascars !!! la vengeance sera terrible). Je me lève et m' exécute sous les encouragements de plus de 100 personnes !!! C'était rude mais c'est passé tout de même.
 
La fin de soirée s'achève. Retour à l'hôtel pour un petit verre de champagne offert par Mumu ( z'aviez qu'à être là!!) et puis surtout un gros gros dodo.
 
Debout 7H15, allez hop, en tenue, petit déj sympa entre nous, et direction le stade. Bon pas directement car n'ayant pas remis le GPS, je me suis un peu planté...bref nous avions de la marge.
 
Retrouvailles des joyeux fanfarons de la veille, pas trop la tête déconfite.
 
Mise ne place du jury au javelot où je suis avec d'autres de Douchy. Compte tenu du nombre, encore 2 séries.
Les VH1 en 1ers ils sont 14 !!! dont JiPi, Oliver et Denis. Tout ce passe bien, Oliver arrive à se qualifier pour la finale mais ne perfe pas comme aux entraînements et ne peut donc briguer une place sur le podium. Ce n'est pas le cas de Willy qui lui aura la sienne de médaille.
 
Pendant ce temps les 2 séries de 10000 m se courent avec pas mal de monde, cela fait plaisir à voir.
Viennent les séries de 110m haies.
Entre temps également l'arrivée de PhiPhi L. pour le 400m tout à l'heure. Le javelot terminé je vais m'échauffer pour le 1500. Un peu de retard sur les courses du fait des 2 séries de 10000.
 
Appel des 400m et mise en place de notre PhiPhi dans les starts.
Phiphi n'est pas au mieux de sa forme, mais a tenu à faire le déplacement pour assurer sa course, qu'il fera à une bonne allure même si elle n'est pas sa vitesse habituelle. Le MASC était au départ et c'était déjà bien.
A priori pas de bobo supplémentaire, il devrait pouvoir tenir sa place sur le 4x400.
 
Les séries de 100m se passent, et l'heure du 1500 approche.
 
Les jambes commencent à accuser le coup mais ça devrait tenir. Nombreux participants obligent encore une fois à 2 séries. Ce coup ci un podium est envisageable car nous ne sommes que 2 VH2 au départ, le tout étant d'arriver au bout.
Chrono prêt, réflexe de course Hors Stade, et hop c'est parti. Bonsoir que ça va vite, l'autre VH2 passe tout de suite devant mais se fait tout de suite doublé par un VH3 je suppose, bigre pas gagné cette affaire.Un autre VH3 surgit de la droite pour se mettre devant moi, bon je suis 4ème, pas le temps de réfléchir j'embraye une bonne allure pour ne pas être trop distancé quoique mes efforts sont vains mais me permettent surtout de ne pas être rattrapé par le reste de la meute. Belle 4 ème place donc, au sprint et oui encore, je me demande ou je vais chercher cette énergie au finish (dans la tête je vous dis dans la tête). Evidemment ce coup ci la fatigue se fait bien sentir. Je me dis que j'ai le temps de souffler mais pas tant que ça car l'appel du dernier relais est annoncé.
On ne change pas une combinaison qui fonctionne, je demande à terminer pour pouvoir récupérer encore un peu.
Donc c'est PhiPhi qui se lancera, Oliver en second, Denis troisième et bibi au finish.
Dommage que nous n'ayons pas pu filmer cette course (le reporter peut-être) car ce fût un réel moment inoubliable.
Cela commence sur la zone d'arrivée ou chacun s'affère à peaufiner son passage de relais, et de bien se faire expliquer les débuts et fins de zone. PhiPhi fera sont tour de piste en couloir, Oliver juste le virage suivant et se rabattra ensuite.
Tout le monde est un peu fébrile, JiPi confirme que nous sommes 4 équipes en VH1 donc pas d'autre choix que de se vider les tripes si on veut grimper nos gambettes sur la boîte. Tout le monde est Ok.
C'est parti, effectivement d'emblé le ton est donné, c'est très très rapide. Phiphi tient son rythme sur le tour et assure un bon passage à Oliver. Bon démarrage, bonne mise dans le rythme, il remonte sur un gars de Stains, l'ambiance devient stressante, tout le monde s'encourage, Oliver tient bon et passe sans encombre le bâton à P'tit père. Surprenant Denis sur un 400m !!! Il se tire la bourre avec un autre lanceur de Stains, qu'il arrive même à bien distancer, me donnant même une marge relativement confortable, sacré Denis, je le vois débouler tout grimaçant dans l'effort tout comme l'étaient nos 2 autres compères, je prends le relais le plus tôt possible pour l'économiser et je m'élance. Plus le temps de penser si ça tiendra ou pas. Il faut garder l'avance pour au moins l'honneur de ne pas finir dernier. Je ne regarde pas derrière, je relance légèrement dans la ligne droite opposée jusqu'à ce que j'entende(je ne sais pas qui) "allez allez ça revient derrière" bigre qui ça ? il n'y avait personne. Oui ben c'était sans compter sur le senior de Stains qui, m'ayant en point de mire s'était mis à accélérer pour me passer. Mais c'est là que Bibi a réagi et enclencher le turbo pour le déposer sur place dans le milieu du dernier virage et terminer par un sprint encore une fois diabolique. Il arrive quelques secondes après, et là moment chaleureux. Nous nous sommes félicités entre nous, masquiens, mais aussi embrassades avec les copains de Stains. Quelle course !! Franchement nous ne pouvions pas terminé mieux ce beau week-end, certes nous ne ramassons pas de médaille pour ce relais mais nous avons quand même battu l'autre équipe classée en senior, dans un bon état d'esprit sportif.
 
Notre récompense elle est là, toute cette joie de nous retrouver entre potes de divers horizons, chacun avec ses qualités, ses envies, ses blagues, ses conseils dans une ambiance plus que conviviale je dirais même fraternelle que l'on trouve dans cette fédération.
Nous en avons pourtant passé souvent des moments forts mais franchement un week-end comme celui là...
Dommage que nous n'ayons pas pu être plus nombreux, désolé de vous le dire mais vous avez loupé quelque chose.
Dommage aussi que nos amis Hugues et Monique n'étaient pas de la fête mais je pense que nous vous avons fait honneur, Hugues tu peux être fier de tes petits ainsi que Christophe le coach des lanceurs.
Bien évidemment ce n'est que partie remise.
 
Je voudrais en plus d'un merci à Mumu comme l'a dit JiPi pour son accompagnement, dire un spécial merci pour ce qu'elle a donné bien évidemment vous l'aurez reconnu c'est Béné, un spécial "médailles" à Willy, qui, après quelques soucis a eu la volonté de se joindre à nous et surtout, mince ! de rapporter le plus de médailles.
Merci bien entendu à tous les potes qui ont participé, et qui ont su apporter leur touche de sympathie habituelle.
Le soleil n'était pas au rendez vous du moins dans le ciel car il était ailleurs...
 
Mon bilan, hormis le plaisir de cette rencontre, je "pète" 2 records perso au 3000m steeple malgré le manque d'eau, au 5000m malgré la concurrence et j'égale celui au 1500m malgré des jambes fatiguées. Ajouté à cela celui du 4x100 pour la 1ère fois.
 
Excusez moi encore d'avoir été aussi bavard, mais je vous assure qu'il y en avait à raconter.
 
A bientôt de vous revoir, au tour d'un Boum glou glou glou comme dirait si bien Hugues.

Publié dans Piste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article