Le MASC aux fédéraux de Sens (épisode 2)

Publié le par Mordus d'athlétisme St Cyr

....chose promise chose due, revenons à des choses plus sérieuses que dans d'autres domaines (j'me comprends)
 
il est bien 17h30 quand le starter appelle les coureurs du steeple, pour une fois le nombre d'athlètes nécessite de faire 2 séries, 1ère avec les S2H + V1H et l'autre avec les autres vétérans. Pas de féminines.
L'échauffement fait il y a plus d'1 heure ne sert plus à grand chose. Reste à regarder les gaillards en piste, et dire que ça paraît simple !!
Enfin notre tour arrive. Reste à savoir ce que cela va donner à la fosse. On va bientôt être fixé.
Pan, c'est parti, évidemment je ferme la marche pour ramasser les attardés ou ceux qui pourraient se perdre.
1er tour sans encombre car nous ne prenons pas la fosse. Les 1ères barrières arrivent je m'applique comme me l'a conseillé Gilou (coach personnel du steeple), ça passe plutôt bien. Et puis la fosse, assez pas assez d'eau et bien à la première réception j'ai compris qu'il n'y en avait pas assez, car l'eau ne monte pas du tout jusqu'en haut de la pente. Du coup réception plus que délicate, gare à la cheville. Au 2ème tour, tentative de pousser un peu plus loin pour sortir de la zone, c'est encore pire et là c'est le genou qui me rappelle à l'ordre ! Bref pas content du tout, jugeant texto "une vraie connerie de faire sans eau". J'arrive à relancer malgré tout aidé en cela par les encouragements de mes camarades de jeu, que je remercie au passage.
Les relances sont plutôt bonnes entre les autres barrières et j'arrive tout de même à me faire plaisir sauf ...à la fosse. 3ème saut pas terrible, ça tape fort, et je me dis qu'il faut absolument changer de tactique pour les 3 derniers tours. Je maintiens un bon rythme, et ne ressens pas ce coup de fatigue habituelle. 4ème passage, j'arrive moins vite quitte à perdre en chrono, tant pis, et du coup je retombe dans le peu d'eau mais ça suffit à ne pas se faire mal et surtout reprendre confiance. Ok technique adoptée jusqu'à l'arrivée. Allure maintenue et même un petit sprint comme d'hab' quoi. Le chrono de 13'05" me ravit compte-tenu du ralentissement nécessaire à la fosse. Et dire que dans la série d'avant il y avait 1 ou 2 athlètes qui sautaient carrément les barrières mais alors la réception !!!
 
Tiens à l'heure où je vous écris JiPi a envoyé un message faisant un bon petit résumé.
 
A peine récupéré du steeple qui finalement m'a servi d'échauffement, c'est au tour des coureurs du 5000m de se mettre en place. Les filles s'élancent d'abord permettant un peu de temps pour se revigorer puis une autre série uniquement avec les VH1.
Bon tout se passe bien. Un peu le trac tout de même de savoir si les gambettes vont suivre.
Allez on y va on y pensera plus tard. Tout ce petit monde déboule devant, mince encore derrière c'est une manie. Je suis un petit groupe de 4 à 5 coureurs, histoire de jauger le tempo. Cela me paraît un peu lent alors au bout du 1er tour sur les 7 et 1/2 à accomplir, je les double et prend un bon rythme de croisière que finalement je ne quitte plus. Tout suit, les gambettes, le souffle, que du bonheur ! bonnes sensations et bonne vitesse. Mais je ne peux rien faire contre ceux qui sont loin devant, c'est que ça cavale un V2 et même un V3.
Après la mi parcours et m'être fait doubler plus d'une fois, je ne sais plus trop où j'en suis, d'ailleurs j'ai le sentiment que les pointeurs non plus...bigre le panneau est à "0" mais personne ne me dit combien il me reste de tours. Du coup j'ai le doute sur les 2 derniers. S'agirait pas d'accélérer sur 800 m ! On n'oublie même de me sonner la cloche au dernier passage, j'en déduis à ma montre et par des échos entendus que c'est bien le dernier tour. Bon ça y est on peut se lâcher, j'allonge les foulées le plus longtemps possible et à la sortie du dernier virage c'est sprint jusqu'à l' arrivée. Ouf ! content du chrono en 21'26". Mais pas de podium. Tant pis la course fût belle et c'est bien là la récompense ainsi que les encouragements tout au long de la piste.
 
Maintenant je vais pouvoir souffler avant d'attaquer le relais 4x100 qui partira après le 5000 marche où Gilou et Willy sont engagés.
Une seule série mixte toutes catégories. Que du beau spectacle et de la lutte. Nos 2 grands, ont bien tenu leur poste et assuré un bon rythme, remontant petit à petit sur quelques athlètes et les doublant. Ce qui m'a marqué est le regard de Gilou, à son meilleur moment de la distance, regard sévère fixé droit devant pour aller "manger" un ou une athlète en point de mire, suivi non loin de là par Willy puisant toutes ses forces pour garder le contact. Le passage aussi marquant est celui où Gilou double notre ami Hervé de l'USMA (St Ouen), attisant la compétition. Hervé essayant au possible de rester collé, mais a décroché au démarrage de Gilou. Hervé a eu même la force de me parler en rigolant, du fait qu'il n'arrivait pas à suivre. Et Willy poursuivant ses efforts pour tenter de remonter sur Hervé.
Ce fût vraiment une belle épreuve à regarder, très vivante. Gilou d'ailleurs je crois bat son record, mais je lui laisse le soin de confirmer.
Bravo à nos 2 marcheurs.
 

Publié dans Piste

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article