Fédéraux de cross FSGT Vieux Condé 2008

Publié le par Mordus d'athlétisme St Cyr

voici un petit résumé de notre périple nordique.
 
Nos 4 éclaireurs du départ du samedi (Robert, son épouse Christiane, Juju et Mumu) sont arrivés à bon port et on pu de ce fait sur place aujourd'hui arrivés sur le site avant ceux du départ du dimanche pour nous accueillir et retirer les dossards. La route s'est faite sans problème, il n'y avait personne, c'est vrai que dans cette direction...Le fléchage était bien assuré dès la sortie de l'autoroute.

Fred ayant confirmé son absence et Patrice étant forfait suite à ses problèmes de cervicales, c'est au nombre de 10 que les couleurs du M.A.S.C allaient être représentées dignement.

La seule équipe complète est celle de nos "jeunes" vétéranes (Bénédicte,Pascale et Daisy) compléter dans leur épreuve par Fatima en SF2.

Le temps a été relativement sympa avec nous, et nous a laissé tranquille pour installer la tente. Après quelques négociations nous nous sommes mis d'accord sur l'orientation de la tente et le montage s'est fait sans encombre. En l' absence de Patrice, le plus grand de nous tous, il a fallu jouer les acrobates pour mettre la toile bleue.

Pour nous remettre de ces premières petites émotions, un ravito était organisé par Gilou et Béné. Super, il y avait au choix du café, du thé, et quelques friandises. Le MASC fait dans le luxe, merci les "Bonnet" ce fût hyper sympa.

Bon, chacun papotte ou s'affaire à préparer sa tenue de course. Eternelle question se pose, les pointes, quelle longueur ? Notre ami Phiphi étant parti en éclaireur ainsi que Robert, nous rapportent qu'on peux y aller sur du 12.

Voilà, ça c'est fait. Distribution des dossards aussi.

ça discute mais le temps passe et c'est avec nos vaillants VH4, Robert, VH2, PhiPhi et notre junior Juju que les festivités allaient commencer à 11H45.

Beaucoup de monde, terrain souple, voire plus que souple par endroit, voire carrément gras et même gadoueux à un endroit précis, quelques petites côtes pour casser le rythme, une plus grande assez raide pour se rappeler que l'on est bien sur un cross, un vrai, avec en haut de celle-ci une banderole dont on ne sait à qui en particulier elle était destinée "Allez Biloute", c'est régional et ça plaît beaucoup en ce moment, des chemins sinueux avec des petites bosses, une traversée de plaine en herbe, une grande ligne droite pour se ressourcer (enfin normalement), quelques descentes courtes mais raides également, bref un décor, comme diront certains, qui fait penser à un trail. Cela en a réjouit plusieurs d'entre nous (j'ai les noms) et d'autres moins. Quelques pièges malgré tout, des racines qui font surface au fur et à mesure des courses, les autres étant bien signalées à la peinture. Le tout donnant une bonne variété de sols et de rythme de course.

Je ne sais pas pourquoi, une certaine personne de la gente féminine, nous a confié (à tord) qu'elle n'aimait pas se salir, si si c'est vrai. Nous l'avons rassuré tout de suite, et bien s'était loupé de ce côté là. Il faut dire que ses belles chaussures de cross toutes neuves allaient être quelque peu baptisées. Elles sont faites un peu pour ça...

Revenons à nos jeunes qui se sont élancés sur 6300m, comprenant 3 fois la grimpette de la belle côte. Rythme soutenu devant, il faut se rappeler que nous sommes quand même aux fédéraux, majoritairement emmené par des juniors, avec quelques VH2 venant jouer les trouble fête. L'allure est bonne pour nos masquiens, mais on perçoit au fil des tours les effets des différentes côtes, et devant, cela s'effile fortement. A l'heure où nous imprimons nous ne connaissons pas le classement, toujours est il que Phiphi a réussi à prendre sa revanche sur l'athlète qui l' avait battu aux régionaux à Stains. Juju, suivant ma perception, a fait une bonne course avec une relance en phase finale, difficile de lutter, surtout sur un parcours comme celui-ci, avec des spécialistes qui s'entraînent beaucoup plus, quant à Robert, il se débrouille très bien face à une concurrence plutôt sévère dans le fief du cross et je le rappelle compte-tenu du tracé, mais aussi contre des athlètes que l'on ne côtoie pas habituellement. BRAVO !

Ensuite les VH1(Denis, Gilou et moi) allons essayer non pas d'honorer l'équipe mais au moins nos couleurs. Une petite séance d'échauffement in situ, va nous permettre de mieux appréhender les commentaires de nos copains qui venaient d'en découdre. Effectivement ce n'est pas de la tarte mais plutôt du pudding !! Par contre nous sommes contents car nous sentons que ce ne sera pas facile mais que nous allons bien nous éclater. Nous pensons très honnêtement que c'est un vrai cross pour des fédéraux, implanté sur un site à charbon, ce qui explique la terre noire des chemins.

 13H30, coup de pétard, ça y est la meute s'élance, je ne peux pas dire combien nous sommes , mais en tout cas très nombreux, avec bien entendu beaucoup de clubs locaux. Devant, ça file déjà très vite...et pourtant pour 8600 m soit 4 fois la...

Avec Gilou, je pense que nous sommes dans la 2ème moitié de l'effectif, difficile de se frayer un chemin, pourtant arrivé en sous bois là où il y a les bourbiers, je décide de passer au milieu, tant pis pour les pieds, et j'arrive ainsi à en doubler quelques uns qui avaient choisi de tirer les bords. L'entrée dans le jeu s'est faite relativement vite, pas trop le choix, mais les différentes difficultés ont commencé à éclaircir cette meute effrénée. Finalement c'est bien que l'on ait commencé par la boucle moyenne (encore faut il s'en souvenir). Le parcours est très varié, c'est un vrai régal. Je suis ravi de me retrouver finalement dans le milieu que j'affectionne beaucoup. Certes il y a des "casse pattes" et la montée raide que, au fond de moi j'aurais bien prise en marchant dans la dernière boucle (réflexe de trailer) mais pas question mon petit gars ici c'est un cross et on ne s'endort pas. D'autant plus que vers le haut il y avait Béné pour m'encourager, comme un peu partout sur le circuit d'ailleurs, entre nos amis Masquiens et d'autres copains d'autres clubs que nous connaissons bien  (Philippe et Jacques de l'ABDO, c'est ça qui est génial en FSGT). Cela fait toujours autant de bien surtout dans ces conditions. MERCI !

Tout se passe bien, sauf une petite baisse de régime dans la 2ème grande boucle. Gilou n'est pas bien loin, sur certains retours ont se croisent. En tout cas il a bien cavalé car à un moment donné plus personne ! Un lacet récalcitrant a eu raison de Gilou, obligé de s'arrêter pour le refaire, mais il est bien remonté pour rattraper son retard et termine non loin de moi. Très belle course. Avec une bonne satisfaction concernant la variété du terrain.

Denis termine comme d'habitude avec bravoure. Il nous raconte qu'il n' a pas pu accélérer à aucun moment. Il a suivi une allure régulière qui lui a permis d'arriver au bout. La bonne satisfaction est qu'il ne s'est pas fait mal donc fait plaisir (pas perdu non plus, on se comprend...), il ne faut pas oublier que le 2 mars il faisait le trail de Vulcain de 35 Km avec Pascale.

Nous récupérons et nous nous restaurons avant d'aller au départ des féminines du club. Il est bientôt 14H45, et les 6200 m tant attendus par Béné vont enfin se faire connaître. 2 grands tours et 1 moyen ce qui est synonyme de...3 grandes côtes, je vois qu'il n' y en a pas beaucoup qui suivent. Le bémol est que manifestement cela n'était pas clair dans l'esprit de tout le monde, pour nous encore cela n'aurait pas été trop grave mais pour nos concurrentes...Bref, motivées comme jamais, elles n'ont pas arrêté de nous dire en voiture pendant le trajet, qu'elles allaient aux France, qu'elles avaient été sélectionnées, ça sent le gonflage de chevilles non ?

La tension monte, il est temps de les lâcher. Pas si stressée que ça finalement elles arrivent encore à blaguer.

Après un démarrage relativement doux, chacune parvient à remonter quelques places, enfin c'est ce que l'on juge par rapport à la course. Elles n'ont jamais été très très loin les unes des autres sauf peut-être dans le dernier tour mais rien de plus légitime. Dans les 2 ers tours elles nous gratifient chacune à chaque passage, de sourires malgré les obstacles, par contre dans le dernier, on sent bien que l'impact que nous avions ressenti a été de même pour elles. En fait après nous avoir expliqué, les grimaces sur leur visage étaient dues non seulement à la fatigue mais aussi au fait qu'elles pensaient qu'elles n'auraient à grimper que 2 fois la grande côte, hum, et en réalité c'était 3.

Du mérite et du courage elles ont eu, nous nous sommes efforcés de les encourager tous disséminés sur le parcours, nous leur tirons notre chapeau car garder sa place dans le classement n'était pas chose facile. Votre président est fier de vous. Je connais un peu les talents de Béné en terme d'écriture et ce serait bien qu'elle nous fasse partager, ainsi que Daisy, Pascale et Fati, leurs ressentis, même si ce ne sont que quelques mots.

je pense que nous aurons les classements bientôt.

En tout cas ce fût une belle clôture de la saison de cross chez nos amis de ch'nord. Très beau site, accès facile, de quoi se garer, bon accueil, tout y était et même de la bière à la buvette !! Evidemment que du bonheur par rapport au tracé d'un "vrai" cross. Nous avons pu discuter avec des gens du club hôte, très sympa. Encore une belle journée à notre actif même si la pluie, pour nous remercier s'est mise à pleurer à notre départ (mouais du coup la tente est mouillée...)

A bientôt pour les résultats, merci à Christiane et Mumu de nous avoir accompagnés, bonne récupe aux athlètes.

Publié dans Cross

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article